Infiltrométrie-Blowerdoor
Nouvelles constructions

Le test d’étanchéité à l’air dans une nouvelle construction est à l’heure actuelle un des moyens les plus précis pour vérifier la bonne réalisation des travaux effectués.

En effet, quelque soit le type de la nouvelle construction (passif, basse énergie, traditionnelle), il est primordial de vérifier que l’échange entre l’air extérieur et l’air intérieur du bâtiment s’effectue par le système de ventilation prévu dans le cahier des charges et non par des infiltrations non contrôlées.

Si celui-ci est effectué avant la réalisation des finitions et en collaboration avec l’entrepreneur, il sera dès lors aisé de corriger les problèmes constatés.

La région Wallonne vous soutient dans cette démarche et vous offre une prime de 250€. Info région Wallonne : http://energie.wallonie.be/fr/realisation-d-un-test-d-etancheite-2014.html?IDC=6385&IDD=91464

Bâtiments existants

A l’instar des nouvelles constructions, il est tout aussi important de réaliser un test d’étanchéité dans un bâtiment existant car le taux de renouvellement d’air non contrôlé y est généralement bien plus élevé ce qui engendre une multitude de problèmes comme décrit ci-dessous.

Suite à une enquête de la Région Wallonne, il ressort que la moyenne des habitations existantes a un taux de renouvellement d’air supérieur à 7 volumes par heure. Dans ces conditions, le volume d’air chauffé dans votre habitation sera renouvelé par de l’air extérieur froid en moins de…… 10 minutes!

Conséquence d'une mauvaise étanchéité

  • Pertes énergétiques importantes!
  • Inconfort dans l’habitation (sensation d’avoir froid même avec un thermostat à 21°)
  • Développement de zone de condensation avec détérioration des finitions (papier peint, couleurs,…)
  • Développement de moisissures sur les parois intérieures de l’habitation
  • Diminution des performances du système de ventilation installé
  • Diminution des performances du système de chauffage installé
  • L’air traversant les parois arrache des particules d’isolant qui se retrouvent en suspension dans l’air. Ces particules de laine minérale ou autre peuvent être à l’origine de pathologie chez l’adulte ou l’enfant. Associé au Radon, ces particules deviennent destructrices.
  • L’air traversant les parois véhicule des gaz générés pas les isolants synthétiques de nouvelle génération tel que COV (composés organiques volatiles), Formaldéhyde,…. tout aussi nocifs pour la santé.

Dans tous les cas, la réalisation d’un test d’infiltrométrie permet d’introduire dans le rapport PEB la vraie valeur de renouvellement d’air en lieu et place de la valeur par défaut (12 Vol/h). Cette modification dans le rapport fait considérablement diminuer la valeur EW du PEB défini par la Région Wallonne.

Il est important de noter que l’étanchéité à l’air joue sur l’enveloppe du bâtiment et non sur la ventilation nécessaire des pièces de vie. Le couple étanchéité et ventilation devront donc toujours être pensé et traité en même temps afin de garantir des performances énergétiques élevées en conservant la salubrité de l’habitation.